Mise aux normes du système d’Assainissement individuel d'une résidence secondaire


Le projet:

La mise aux normes du système d’assainissement individuel de cette habitation construite à proximité d'un ancien concasseur d'huile d'olive était une phase importante des travaux de restauration à prévoir.

Contexte de l’installation:

Trois caractéristiques principales de ce beau projet ont motivé le choix de la filière d’Assainissement Non Collectif BIOROCK:

Tout d’abord la saisonnalité. En effet, les propriétaires ne sont pas résidents permanents de l’habitation qui est prévue comme résidence. Cette utilisation par intermittence de la filière d’assainissement individuel n’est pas adaptée à certains types de filières de traitement des eaux usées domestiques, telles les micro-stations. Le fonctionnement par intermittence n’est en revanche pas un obstacle pour la filière d’ANC BIOROCK, dont le fonctionnement s’affranchit totalement d’utilisation d’électricité.

Le deuxième point critique concernait l’implantation même de la filière d’assainissement individuel. Le chantier était pourvu d’un accès difficile et pas adéquat au passage d’engins de chantier lourds et encombrants. L’aspect compact de la filière d’Assainissement Non Collectif BIOROCK, à la fois légère et aux dimensions réduites, a permis d’assurer un transport aisé vers le lieu d’implantation sans devoir recourir à l’utilisation de grues.

La dernière difficulté de ce projet concernait le type de sol, très rocailleux dans la région. Si la possibilité d’une installation “hors-sol” avait été d’abord évoquée, il a par la suite été décrété qu’il était indispensable d’enterrer la filière d’ANC afin de préserver la beauté du site et le paysage environnant. L’omniprésence de roche sur le site était la promesse d’énormes contraites techniques en termes de réalisation de fouilles. La taille modeste de la filière BIOROCK a permis de limiter les travaux de terrassement, et ainsi de réduire le coût du projet dans sa globalité.